Une semaine au cœur de la Health Nation

Un israélien à la tête de l’Association Médicale Mondiale

Le Professeur israélien Léonid Edelman, président de l’Association Médicale Israélienne et directeur du département d’anesthésiologie du Centre Médical Rabin de Petah Tikva (Clalit) vient d’être élu président de l’Association Médicale Mondiale (AMM). Interviewé par Actualité Juive, il déclare : « pas un jour ne se passe sans qu’une start-up ou une société israélienne ne développe une nouvelle technologie de pointe pour déceler des pathologies ou du matériel médical innovant. Pas un jour où un laboratoire de recherche ne met au point un traitement d’investigation ou d’intervention prometteur. »

Il n’y a pas une semaine en Israel sans congrès médicaux internationaux, sans nouvelles idées révélées par des accélérateurs de startups technologiques et sans innovations éprouvées par des armées de chercheurs passionnés. Fruit de siècles d’exil – pendant lesquels l’exercice de professions scientifiques fut érigé en Graal et l’entrepreunariat se confondait avec l’instinct de survie – et du désir ardent de vie d’une nation renaissante, la Health Nation nous offre un réel voyage vers le futur.

 

Un nouvel écosystème prometteur autour du digital et de la santé

Lundi, vous lisez qu’une nouvelle montre développée par CardiacSense, pourra détecter les anomalies cardiaques et que ses inventeurs viennent de lever 750 000 dollars, en plus des 3 premiers millions investis, pour que vous puissiez vous la procurer dès l’année prochaine aux USA.

Mardi, vous assistez à une conférence sur le développement des startups à Haïfa. Entre autres, Moran Bercovici, jeune professeur de 35 ans du Technion, tente de vous expliquer que ses recherches sur les micro-fluides permettent déjà de diagnostiquer une particule anormale dans plusieurs piscines olympiques et permettront bientôt d’animer un film plastique en 3D. Dr Avi Schroeder vous initie a la médecine personnalisée. Il dit s’être inspiré des tests aux allergènes pour déterminer quel traitement est le plus efficace afin traiter des cellules cancéreuses. Professeur Ester Segal vous apprend que bientôt nos emballages comporteront des petites cavités avec des pouvoirs antibactériens qui permettront une plus longue conservation des aliments.

La ville de Haïfa ne fait pas qu’héberger des géants comme Google, Intel, Microsoft ou Philips. Elle offre de plus en plus de plateformes d’échanges entre les acteurs de cet écosystème, pour y favoriser le l’entrepreunariat et laisser une place aux acteurs de taille plus modestes. L’incubateur dédié à la médecine digitale MindUp conjugue déjà, par exemple, les infrastructures d’IBM, l’expertise de Medtronic en matière de matériel médical, l’expérience clinique de l’Hôpital Rambam ainsi que l’effet de levier du fonds d’investissement  Pitango qu’on ne présente plus.

Mercredi, vous recevez une invitation pour le salon DigitalHealth.il qui réunit chaque année depuis 2014, à Tel-Aviv, plus de 400 startups en partenariat avec Start-Up Nation Central, EY et IATI. En 2016, cette conférence a attribué le prix de la startup la plus prometteuse à Aidoc : une application qui aide les radiologues à analyser leurs radios et détecter plus efficacement et précisément  des anomalies.

Image - Oren Mizrahi

Pitch au MedTech Ra’anana le 2 Nov. 2017

Jeudi, vous vous rendez a Ra’ananna, ville où siègent notamment HP, SAP, Dell et Salesforce. Les pitchs de l’accélérateur MedTech vous font à nouveau voyager dans le temps. Les entrepreneurs viennent y présenter leurs projets et répondre aux questions d’un jury d`e-professionnels et d’investisseurs. Vous apprenez par exemple que l’on peut réguler sa respiration avec une montre connectée et des jeux sur smartphone avec iFeel Labs. Rivka Sara Gorban (NATAN labs) vous raconte qu’un circuit-imprimé sur une languette servant de test urinaire jetable permet de détecter des maladies cardio-vasculaires et d’obtenir des résultats informatisés. Yoav Ariav de ProactiveCare Technologies,  vous présente son carnet de santé connecté qui permettra de faire plus de médecine préventive et d’aider notamment les sujets à la procrastination médicale. Vous découvrez que des personnes atteintes de la maladie de Parkinson pourront danser sous la pluie avec l’assurance de Gene Kelly grâce à une panoplie d’accessoires connectés avec les devices de PD-Aid. Enfin, Spirugar vous propose un  cupcake qui vous fait replonger dans Alice aux pays des merveilles et vous dit « mange-moi »  alors que sa composition a été étudiée pour permettre de conjuguer diabète et gourmandise.

Vendredi, vous écoutez la radio et découvrez que des élèves ont transformé le toit de leur lycée, le Gymnasia Herzliya, en cultures de Spiruline low-cost. Ils voyagent pour transmettre leurs techniques en Afrique et élaborent la recette d’une barre nutritive pour lutter contre la malnutrition.

 

De nouvelles opportunités pour  ceux qui envisagent Israel comme une destination de choix pour entreprendre

On imagine déjà comment l’association des programmes Olim Medical (aide à l’emploi pour les professionnels de la Santé) et TheHive (accélérateurs de startups technologiques) permettront d’accompagner des idées qui affluent du monde entier vers Israel dans le domaine, médical en transitant par ce réseau professionnel exceptionnel qu’est Gvahim.

TheHive et TheNest (accélérateurs de petites entreprises) ont déjà vu fleurir de nombreux projets de nouveaux immigrants en Israel alliant domaine de la santé et nouvelles technologies. Dario Geisinger, Uruguayen qui a fondé à Jérusalem Libr@Home – une expérience de réalité virtuelle totalement immersive favorisant la neuro-plasticité par des exercices d’intégration sensorielle et de stimulation pour la réhabilitation et le suivi des troubles de l’équilibre – a déjà levé 1 Million de dollar de l’Israeli Innovation Authority. De nouveaux olim viennent de rejoindre Dario parmi les entrepreneurs de TheNest qui innovent pour votre bien être. Restez-connectés, nous vous parlerons d’eux dans un prochain article.

 

 

Si la nomination du professeur Edelman à l’AMM est bien une fierté pour les professionnels de la santé israéliens c’est aussi l’histoire d’une immigration réussie. Né en Lettonie en 1952, Leonid deviendra Dr. Edelman à Riga et fera son Alyah en 1987 avant de se spécialiser en anesthésie à l’Hôpital Hadassa Ein Kerem de Jérusalem, en passant par l’Angleterre et les Etats-Unis. Son parcours sonne comme l’incarnation d’une promesse.  La promesse d’une société qui, dans sa quête de solutions pour relever les défis du XXIème siècle, innove chaque jour et rayonne par son souhait de partager avec le monde le fruit de ses recherches. Une promesse que l’association Gvahim s’efforce de concrétiser par l’accompagnement d’olim dans leur intégration professionnelle et leurs projets d’entreprises.

Oren Mizrahi, Directeur de Olim Medical by Gvahim