Enrôlement des médecins : que retenir de la réforme ?

Update du 11/04/2018: suite à une nouvelle demande conjointe de Nefesh B’Nefesh de Gvahim et de la comission de la Aliyah de la Knesset, l’armée a reprecisé certains points repris dans cette nouvelle édition (surlignés en jaune). Nous pouvons nous féliciter des dernières avancées qui limitent finalement à 2 mois de plus la durée de service militaire pour un jeune homme médecin réalisant sa Aliyah après 27 ans.

 —

Le 10 Janvier 2018,  une table ronde s’est tenue dans les bureaux du General Eran Shany, responsable de la planification des RH au sein de l”Etat Major de Tsahal. Etaient également presents des représentants de l’enrôlement et du corps médical de l’armée, le Ministère de l’Alyah et de l’intégration, Nefesh B’Nefesh, Qualita et le programme Olim Medical de Gvahim.

Selon l’armée, le besoin de changer les conditions d’enrôlement pour les dentistes et médecins découle du manque important de ces professions dans les rangs  de Tsahal. Aujourd’hui, dans certaines bases, les soldats encourent un certain risque en étant obligés de faire plusieurs km ou attendre plusieurs jours pour pouvoir bénéficier d’une consultation médicale.

A coté de cela, Tsahal voit dans le service militaire des médecins immigrants en Israel une opportunité d’intégration dans la société Israélienne ainsi que dans le système de santé Israélien. Lors de la réunion, le corps militaire a d’ailleurs rappelé que le salaire est celui d’un médecin militaire officier ayant signé un contrat avec l’armée (KEVA) dès le premier jour du service et non celui d’un soldat en service obligatoire (H’OVA) alors même que les olims sont en situation de service « obligatoire ».

Cela dit, l’Alyah de dizaines de médecins chaque année profite à l’ensemble du système de santé israélien, d’où la nécessité d’une concertation dans la durée entre les représentants de chacun des acteurs concernés.

Les autorités militaires ont donc décidé pour le moment que les mesures suivantes entreront en vigueur le 1e Juillet 2018 pour les medecins olims et dentistes olims:

  • L’âge limite d’enrôlement ne sera relevé que d’une année (et non deux comme voulu au départ). Les médecins Olim devront donc servir jusqu’à 33 ans révolus (34e anniversaire) pour les hommes et 28 ans révolus pour les femmes sans enfants (29e anniversaire) [une femme avec enfants sera a priori exemptée mais elle pourra se porter volontaire]. L’âge pris en compte sera celui de la date de l’entrée dans les effectifs de l’armée.
  • L’Etat-Major demande au Corps Médical de l’armée de tenir compte des besoins et nécessités particulières des Olim lors de leur affectation et ce notamment pour les médecins mariés avec enfants et d’éviter ainsi de les affecter dans des bases en ligne de front.
  • La durée du service est relevé à 24 mois (au lieu de 18 mois), sauf cas particuliers suivants: un médecin homme qui fera sa Aliyah après 27 ans devra servir 20 mois, une femme qui fera sa Aliyah après 27 ans servira 18 mois. L’objectif est de mieux préparer les médecins et de leur proposer une rotation de postes pour pouvoir également être en mesure de juger de leur aptitude à progresser au sein de l’armée et éventuellement obtenir un financement pour une spécialisation ensuite.

Ces mesure ne sont pas rétroactives et ne s’appliquerons pas aux médecins/dentistes ayant ouvert un dossier à l’Agence Juive avant le 1/07/2018. Cette réforme sera testée en tant que « pilote » sur les deux prochaines années et une discussion sera à nouveau engagée en Juillet 2020, en fonction de l’impact réel effectivité de ce changement.

Enfin, lors de notre dernier article sur le sujet, nous indiquions que nous n’avions encore aucune garantie sur la prise en compte de la spécialité médicale ou de l’internat en cours des olims. Nous discutons encore de ce sujet avec Tsahal qui recherche principalement en urgence des médecins généralistes ayant simplement un M.D. (Diplôme de fin de second cycle) et n’a pas l’habitude de recruter des spécialistes déjà formés. Il faut a ce stade entrer en negociation avec eux au cas par cas.

Dans les prochaines semaines nous organiserons des rencontres à ce sujet et répondons déjà aux sollicitations individuelles des médecins qui souhaitent en savoir plus. Ceux qui ont dépassé l’âge peuvent quand même se renseigner et postuler. Un groupe de médecins francophones réservistes s’organise également et peuvent répondre à d’autres types de besoins. Pour plus d’information ou pour prendre conseil sur votre situation personnelle n’hésitez pas à nous contacter : olimmedical@gvahim.org.il